Benz Victoria

1893
Code 1501

Moteur n° 55
Forme carrosserie : vis-à-vis 
Vitesse de pointe : 18 km/h


Karl Benz  fut, avec Gottbieb Daimler, le véritable créateur de l’automobile en Allemagne. En effet, son premier véhicule circula à Mannheim le 3 juillet 1886, deux ans à peine après les essais français de Delamare-Deboutteville. Dès ses premières expériences, Benz croyait fermement aux possibilités futures de l’automobile. Il fut donc en mesure de commercialiser quelques prototypes après 1890 et surtout à commencer une production régulière dès 1893. Même s’il est encore prématuré de parler de séries, il est possible d’évoquer une fabrication répétée de deux familles de voitures : un modèle léger dénommée « Vélo » et une machine plus lourde visant au confort pour deux personnes, dénommée « Victoria ». Contrairement au modèle vélo d’aspect gracile, la Victoria était une robuste machine.   

Comme beaucoup d’inventeur de génie, Carl Benz était anticonformiste. C’est cette qualité qui le poussa, un beau jour de 1892, à monter un moteur monocylindre de 1700 cm3 de sa conception sur une calèche genre Victoria. Une fois surmontés les échecs et difficultés des premiers essais, ce choix s’avéra excellent. En effet, le moteur étant placé horizontalement à l’arrière, les vibrations furent ainsi absorbées par la structure du véhicule, adaptée sur une des plus souples et confortables voitures hippomobiles de l’époque. 

En raison de leur solidité, les Victoria furent exportées dans de nombreux pays où les utilisateurs les modifiaient à leur guise. En 1894, le tout premier client, le baron autrichien Theodor Von Liebieg, parvint à accomplir un périple de 700 km sans que la mécanique originale n’accuse de grosses faiblesses.