Partager

De Dion-Bouton Type E

code 2130, carrosserie vis-à-vis, 1901

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Ce modèle connu un énorme succès grâce au système de suspension du pont De Dion. Ce système  révolutionnaire sera utilisé par la suite par de nombreux constructeurs.

Espace aventure automobile

La vis-à-vis 1901 est le premier grand succès de De Dion-Bouton, dénommé la « Petite Voiture ». Le moteur est un vaillant petit monocylindre de 500 à 700 cm3 selon les versions. Il est monté en travers, sous la banquette arrière. La boîte de vitesses est à deux rapports et la transmission comporte un système à cardans latéraux que l’on appelle le pont De Dion. Cet ingénieux dispositif est tellement efficace qu’il sera utilisé pendant trois quarts de siècle pour des voitures de luxe ou de compétition quand elles sont à roues arrière motrices. De Dion-Bouton n’a pas non plus lésiné sur la carrosserie. Réalisée par les Etablissements Rheims et Auscher, responsables de la carrosserie Rothschild, elle offre une habitabilité record pour une voiture aussi petite.

En détail

Le démarrage du moteur, monté sous la banquette arrière, se fait grâce à cette manivelle. D’après la notice de l’époque « 5 minutes suffisent pour être prêt à partir ».

Le saviez-vous ?

Le succès ne se fit pas attendre : de 1899 à 1902, 2 970 exemplaires de la Petite Voiture furent construits. Pour l’époque, c’est énorme. Encore plus étonnant est le nombre d’exemplaires qui ont survécu : le rallye Londres-Brighton en réunit régulièrement jusqu’à 40.