Partager

Renault Type EU

Code 2210, torpédo , 1919

Pourquoi est-ce une incontournable? 

Modèle de transition, le type EU permit à Renault de répondre, dès la fin de la guerre, à la demande d’une voiture de gamme moyenne mais bien équipée. Son moteur monobloc de 3 litres restera quatre années au catalogue. 

Espace aventure automobile

Malgré son châssis sous-dimensionné et son petit 60 km/h, le type EU rencontre un franc succès auprès de la clientèle grâce au confort de sa spacieuse carrosserie. La version torpédo est la plus demandée car elle gagne un peu en légèreté et donc en vitesse et en reprise par rapport à la version limousine. Il est vrai que le moteur est un peu faible pour une lourde limousine car le 4 cylindres de 2,8 litres n'est pas très rapide : la limousine ne dépasse guère les 60 km/h. Quant aux reprises, mieux vaut prévoir de la marge lors des dépassements.

Sur la torpédo, quatre petites ouïes au bas du tablier latéral permettent de dissiper quelque peu la chaleur dégagée par le radiateur sur les pieds des passagers avant.

En détail

Le radiateur se situe derrière le moteur donnant ainsi une courbe très originale à l’avant du capot, baptisé « capot alligator ». 

Le saviez-vous ?

Pendant l’entre-deux-guerres, lors du choix d’un modèle dans les gammes des grands constructeurs, la majorité des clients s’intéressent d’abord à l’habillage. Puis en fonction du budget, il faut choisir un châssis. Les performances passent souvent au second plan.