Partager

Victoria

Code 1519, carrosserie vis-à-vis, 1893

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Conçue par un inventeur de génie, la Victoria Benz était l’une des voitures les plus confortables de l’époque. Son élégance et sa superbe carrosserie, où se mêlent métal forgé, bois laqué, cuir, et cuivres étincelants, dans la tradition des calèches de luxe, en font un incontournable.

Espace aventure automobile

Karl Benz fut, avec Gottbieb Daimler, le véritable créateur de l’automobile en Allemagne. Comme beaucoup d’inventeurs de génie, il était anticonformiste. C’est cette qualité qui le poussa, un beau jour de 1892, à monter un moteur monocylindre de 1700 cm3 de sa conception sur une calèche genre Victoria, dans l’espoir de concurrencer les voitures à chevaux. Il plaça le moteur horizontalement à l’arrière, sous un coffre de bois ventilé. Ce choix s’avéra excellent. En effet, les vibrations furent ainsi absorbées par la structure du véhicule, rendant les trajets plus confortables.

En détail

Les superbes lanternes de la Victoria Benz sont munies de bougies, ce qui ne permettait pas aux chauffeurs de voir la route. Cela pose problème car si auparavant on pouvait compter sur la vision nocturne des chevaux, ce n’est plus le cas maintenant. Vers 1901 apparaît la lampe à pétrole, mais c'est avec l’acétylène que l’on arrive, quelques années plus tard, aux premiers phares efficaces.

Le saviez-vous ?

En 1894, le tout premier client de la Victoria Benz, le baron autrichien Theodor Von Liebieg, parvint à accomplir un périple de 700 km, reliant Reichenberg à Reims, sans que la mécanique originale n’accuse de grosse faiblesse ! Un véritable succès pour Karl Benz. Cependant, une principale difficulté apparue : il fut compliqué de s’approvisionner en essence pour répondre aux besoins de la voiture (20 litres/100 km)